Le matériel indispensable pour les calculs et I’érection d’un théme
de naissance consiste en :

1° Un graphique représentant le cercle du Zodiaque avec ses
douze signes

2° Une Table des Maisons pour la latitude du lieu de naissance
considéré. (Les plus usitées sont les Tables des Maisons de
Raphaél. Voir modéle d’une de ces Tables, latitude 51°, pages
18-19.)

3° Une Table des positions planétaires pour l’année de nais-
sance considérée. (On peut employer, soit des éphémérides don-
nant les positions journaliéres, soit des Tables de positions plané-
taires donnant ces positions a plusieurs jours d’intervalle. (Voir
modéles de ces tables, pages 20-21.)
Note, — Autrefois l’érection de la carte du ciel était un travail
fastidieux, accessible seulement A ceux qui étaient familiarisés
avec les hautes mathématiques; mais, de nos jours, grace a ces
Tables des Maisons et ces Tables des positions planétaires, les
calculs astronomiques sont réduits a leur plus simple expression,
et les calculs du théme ne consistent plus qu’en quelques opéra-
tions faciles.
Les données indispensables permettant de dresser un théme
céleste sont les suivantes :
1° Le lieu de naissance, qui par sa longitude et latitude géogra-
phique permet de déterminer le temps local et le temps de Green-
wich de la naissance, et la Table des Maisons A utiliser.

18 MANUEL PRATIQUE D’ASTROLOGIE
2° La date de naissance, qui permet de se référer aux positions
planétaires données par les éphémérides pour la date en question
a midi.
3° L’heure de naissance, qui permet d’achever le calcul précis
des positions planétaires, et — en combinaison avec le lieu de
naissance — d’orienter le théme par rapport aux points cardinaux.
Il y a deux phases bien distinctes dans l’érection d’un théme
céleste :
1° Le calcul des cuspides des Maisons ou orientation du
Zodiaque.
2° Le calcul des positions planétaires.
Calcul des cuspides des Maisons.
Il faut bien se pénétrer de cette idée : c’est que le calcul des
cuspides des Maisons se fait d’aprés l’heure locale de la naissance.
Donc, une opération préliminaire s’impose : la recherche de
I’heure locale.
En Europe occidentale (Angleterre, France, Belgique, Espagne
et Portugal), l’heure utilisée dans la vie ordinaire, par conséquent
l’heure de naissance est l’heure de Greenwich. Comme cette heure
n’est l’heure locale que pour.Greenwich (0° de longitude) il faut –
trouver l’heure locale du lieu considéré en opérant une rectifi-
cation de 4 minutes pour chaque degré de longitude Est ou
Ouest de Greenwich. Si la localité se trouve 4 l’Est, il faut ajouter
cette rectification; si au contraire elle se trouve a l’Ouest, il convient
de la soustraire.
Note. — L’emploi de l’heure de Greenwich a été adoptée en
France le 11 mars 1911 et, en Belgique le 1°° mai 1892.

Si une naissance a eu lieu avant ces dates d’adoption l’on peut consi-
dérer que l’heure de naissance est exprimée en heure locale, et
alors il n’y a donc pas lieu d’opérer une rectification.
En Europe centrale (Allemagne, Suisse, Autriche, Italie, etc.),
Ton a adopté une heure officielle qui est en avance d’une heure
sur celle de Greenwich, tandis qu’en Europe orientale (Russie,
Turquie et Balkans), l’heure officielle est en avance de deux
heures. Pour trouver l’heure locale d’une naissance dans ces pays,
il faut donc d’abord ramener cette heure officielle de naissance 4
l’heure de Greenwich et ensuite opérer la rectification habituelle a
raison de 4 minutes pour chaque degré de longitude Est ou Ouest.
Note. — Faire particuliérement attention aux naissances aprés
1916 car celles-ci sont souvent exprimées en heure d’été et alors
une nouvelle rectification s’impose laquelle consiste naturellement
a retrancher une heure de l’heure de naissance.
Exemple pour la recherche de l’heure locale
Personne née a Bruxelles, le 26 octobre 1900, a 4 h. 35 du
matin. Cette heure est exprimée en temps de Greenwich.
Bruxelles est situé 4 4° 21’ de longitude Est. Convertissant
cette longitude en temps a raison de 4 minutes par degré, l’on
trouve que 4° 21’ correspondant a 17 minutes et 24 secondes de
temps. L’heure locale sera donc : 4 h. 35 + 0h, 17’ 24”
= 4h, 52’ 24” du matin.
L’heure locale de la naissance ayant été trouvée, l’on procéde
alors comme suit :
1° On recherche dans les éphémérides le temps sidéral du midi
PRECEDANT la naissance.
2° A ce temps sidéral trouvé, l’on AJOUTE U’intervalle entre
l’heure de midi précédent la naissance et l’heure LOCALE de la
naissance. 5
3° A ce temps obtenu, l’on AJOUTE une rectification de 10 se-
condes par heure de l’intervalle considéré.